FR
CN


LE CHATEAU

HISTOIRE


Les archives permettent d’attester de la présence des Francs et de leur installation en l’an 570. La mention «Ad Francos», «chez les Francs» est quant à elle attestée par un ouvrage de 1004.

Au XIVe siècle, la famille «de Ségur» qui initia la construction du château, adopta même le nom des fondateurs du lieu et changea son nom en «de Ségur des Francs».

Par la suite, les familles qui s’installèrent successivement ont contribué, chacune à leur manière, à l’évolution de la composition architecturale du Château Ad Francos.

Les «d’Isle de Lalande» (famille qui s’est éteinte au début du XIXe siècle et dont le blason se retrouve sur la cheminée et sur une clé de voute) puis les «Prieur» entreprirent de grands travaux bâtissant l’aile ouest ainsi qu’une tour octogonale donnant au château son architecture particulière.

Puis aux XVIIe et XVIIIe siècles ce sont les familles «de Gaufreteau» et «de Chalon» qui eurent à cœur de compléter le travail de leurs prédécesseurs.

Ils léguèrent à la postérité quelques pièces d’architecture rares, comme un escalier à vis de 4,5 m de diamètre, l’un des plus beaux de la région, ainsi qu’une cheminée gothique qui a retrouvé toute sa splendeur et qui donne à la salle de réception une dimension hors norme.

Aujourd’hui, c’est précisément là que de prestigieux concerts sont organisés aux beaux jours. Récemment celui de Cristina Ortiz a plus particulièrement marqué le réveil de la belle endormie qu’était le Château Ad Francos.

 

« Pour moi, l’histoire de France commence avec Clovis, choisi comme roi de France par la tribu des Francs, qui donnèrent  leur nom à la France »

Charles de Gaulle (1959)

 

 

PROPRIETAIRES


C’est par amour des vieilles pierres que Viviane et André Vossen se sont intéressés au Château Ad Francos qui était à l’abandon. Envisager de pouvoir redonner vie à cette immense demeure était une réelle gageure car tout y était à refaire.

Restaurer et faire du bâtiment une demeure de vie est devenu leur but, tout en veillant à respecter au plus près le passé prestigieux du Château.

Toutes les connaissances disponibles ont été réunies et pour les compléter, des recherches historiques ont été menées, mettant notamment au jour des galeries souterraines impressionnantes.

Les connaissances du célèbre œnologue Michel Rolland ont également été mises à contribution, puisque sa famille vécut en ces lieux près de deux siècles.